Directive congé maternité

Révision de la directive 92/85/CEE de 1992 – 3 octobre 2008
La proposition de directive sur la protection des femmes enceintes au travail et des congés maternité révise l’actuelle directive 92/85/CEE de 1992 en portant la durée minimale du congé de 14 à 18 semaines et en recommandant de verser aux femmes 100 % de leur salaire, les Etats membres ayant toutefois la possibilité de fixer un plafond à hauteur de la prestation maladie. Les femmes enceintes seront plus libres pour choisir la période à laquelle elles prendront la partie non-obligatoire de leur congé, tandis que leur protection contre le licenciement sera renforcée pendant la grossesse. Elles pourront enfin demander des horaires adaptés à leur retour de congé, même si l’employeur aura le droit de refuser cette requête.