Le procès de l’Europe

Jean François Mattéi, Le procès de l’Europe, PUF, 30 mars 2011, 264 p.

Cet ouvrage de Jean François Mattéi prend la défense d’une Europe, injustement dénoncée comme colonialiste, impérialiste et prônant l’universalisme ainsi que l’unité de la raison humaine en tant que valeurs suprêmes, supérieures aux autres. Or l’auteur tâche de démontrer que cette critique de l’Europe n’est pas recevable, en tant qu’elle utilise les principes mêmes de ce qu’elle désapprouve : les normes éthiques et juridiques qui sont les fondements de l’Europe. En outre, selon le philosophe Levinas, la pensée occidentale permet, au travers de cet universalisme, d’englober dans « l’homme abstrait [présent] dans les hommes » les cultures dans lesquels ces derniers se « tiennent et s’expriment ». La critique de l’universel ne peut finalement avoir lieu sans faire appel aux principes mêmes qui sont au fondement de cet universalisme…

Pour plus d’informations, voir : http://www.puf.com/wiki/Autres_Collections:Le_proc%C3%A8s_de_l%27Europe