Les dettes illégitimes. Quand les banques font main basse sur les politiques publiques

François Chesnais, Les dettes illégitimes. Quand les banques font main basse sur les politiques publiques, Raisons d’agir, 9 juin 2011.

Cet ouvrage montre le pouvoir incroyable exercé par la finance, à l’heure actuelle, notamment en raison de l’essor des fonds de pension, de la libéralisation des mouvements de capitaux et des régulations publiques, ainsi que des inégalités de revenus qui ont favorisé la spéculation et la crise actuelle. Pour l’auteur, la crise des dettes souveraines serait illégitime, puisque celles-ci résulteraient à la fois de mesures de réduction de la fiscalité au profit des couches sociales favorisées et du sauvetage des banques (qui étaient victimes de la spéculation qu’elles avaient elles-mêmes engendrée et pour lesquelles les Etats ont eu recours à un endettement public massif). Il recommande donc de refuser de payer les dettes et de saisir les banques (dont la banque centrale européenne) afin de les socialiser et de les placer sous contrôle.

Pour plus d’informations :

http://www.homme-moderne.org/raisonsdagir-editions/catalog/indexr.html