Effets de la récession de 2008 sur la santé

David Stuckler, Sanjay Basu, Marc Suhrcke, Adam Coutts, Martin McKee, Effects of the 2008 recession on health: a first look at European data, The Lancet, volume 378, 9 juillet 2011, 2 p.

Cette synthèse se base sur une étude réalisée par le Journal The Lancet en 2009, sur la mortalité dans 26 pays européens pendant des périodes de crise durant trois décennies. Cette étude faisait le lien entre l’augmentation du taux de chômage et l’augmentation du taux de suicide chez les moins de 65 ans ainsi que la baisse significative du nombre de morts sur la route durant les mêmes périodes. A l’époque, les auteurs de cette étude avaient prévu que la crise de 2008 aurait des conséquences similaires en matière de santé. Cette synthèse vise à vérifier cette prévision. Elle conclut qu’en effet, le même phénomène est constaté, avec une augmentation d’au moins 5% du taux de suicide (sauf en Autriche, où le taux constaté est inférieur), alors que le taux de perte d’emploi avait augmenté de 35% en 2007. Parallèlement, le nombre de morts sur la route a quant à lui baissé, de 50% en Lituanie par exemple. Les augmentations du taux de suicides les plus importantes sont constatées dans les pays les plus touchés par la crise, commela Grèceet l’Irlande (respectivement 17% et 13%). Dans les pays où les systèmes de protection sociale sont les plus forts, comme l’Autriche etla Finlande, les taux de suicide sont les moins élevés (léger déclin en Autriche, 5% en Finlande).

Pour plus d’informations :

http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(11)61079-9/fulltext