L’empire de la valeur. Refonder l’économie

André Orléan, L’empire de la valeur. Refonder l’économie, éditions du Seuil, Paris, 2011, 343 p.

L’auteur, dans cet ouvrage théorique, propose une analyse économique de notre société contemporaine. Il se démarque de l’approche néoclassique pour montrer que les difficultés rencontrées en matière économique (telle la crise que nous traversons, par exemple) ont pour origine un problème structurel et non des circonstances. Ainsi, alors que selon cette approche, basée sur la « valeur fondamentale des actifs », les individus ne sont guidés, de manière rationnelle que par la recherche de ce qui leur est utile, il existe également selon l’auteur des puissances collectives qui influencent les choix de ces individus. Il critique la théorie de la valeur marchande en s’appuyant sur Keynes et sa distinction entre la « spéculation » (qui consiste à prévoir la « psychologie » du marché) et « entreprise » (qui consiste à prévoir le rendement des actifs), autrement dit entre finance et production. Ainsi, il montre le lien étroit qui existe entre spéculation et liquidité (la première étant dépendante de la deuxième), qui fait que plus les frais de transaction sont élevés, plus la spéculation devient difficile. C’est pourquoi, selon Keynes, l’imposition de taxes fiscales importantes devait permettre d’affaiblir le rôle joué par la spéculation. Cette théorie s’oppose à la tendance contemporaine qui vise à réduire les coûts de transaction afin d’accroître la liquidité et constitue un argument en faveur de la TTF. Il faudrait donc, selon l’auteur, refonder l’économie dans le cadre du projet européen et ainsi, trouver une voie de sortie de la crise.

Pour plus d’informations : http://www.seuil.com/livre-9782021054378.htm