Bilan social de l’UE 2011

David Natali, Bart Vanhercke (sous la dir. de), Bilan social de l’UE 2011, Institut syndical européen, 2012, 302 p. , BQE 10 juillet 2012.

Le bilan social de l’UE pour l’année 2011 analyse l’état du modèle social européen, confronté à la gestion des crises qui sévissent actuellement sur le continent. Les raisons de l’enlisement dans la crise, la légitimité de l’UE ainsi que la question de la sortie de crise ont guidé la rédaction de ce rapport. Ainsi, les auteurs traitent dans un premier temps de la gouvernance des questions socio-économiques (évolutions institutionnelles, dettes souveraines, croissance durable), pour s’intéresser ensuite à l’impact de la crise sur les politiques. Ils montrent notamment dans cette seconde partie que les fonds structurels ont été sous-utilisés, en raison du principe de conditionnalité impliqué par la « règle d’or » prévue dans les nouvelles règles de stabilité budgétaire. L’analyse du rôle des partenaires sociaux, quant à elle, met en exergue les tensions menaçant l’existence du dialogue social. En outre, l’attention portée à l’avenir des systèmes de protection sociale révèle l’association entre les contradictions du Pacte de stabilité et de croissance et la montée du populisme en Europe. David Natali, de son côté, montre le danger pesant sur le mouvement syndical, lié au délitement du modèle social européen.

Pour plus d’informations :  http://www.etui.org/fr/Publications2/Livres/Bilan-social-de-l-Union-europeenne-2011