Menaces sanitaires transfrontalières, débat en Conseil EPSCO.

Lors de la réunion du Conseil EPSCO du 22 juin, les ministres de la santé ont débattu sur le sujet des menaces transfrontalières graves pour la santé. Ils proposent que les Etats membres coopèrent et échangent les informations de manière plus efficace au sein du Comité de sécurité sanitaire plutôt qu’au travers de consultations et de recommandations émanant de la Commission européenne. En accord avec la proposition de la Commission européenne, ils souhaitent attribuer à ce comité un mandat légal, qui pourrait être composé d’un comité permanent de représentants de haut niveau nommé par les autorités publiques. Il aurait la faculté de faire intervenir des experts lors de ses réunions. La possibilité d’attribuer des mesures européennes contraignantes et temporaires a été rejetée par les délégations. Celles-ci proposent à la place que les Etats membres avertissent le Comité de sécurité lorsqu’ils détectent un risque grave de crise sanitaire transfrontalière. C’est la Présidence chypriote qui prendra le relai sur ce dossier, à partir de juillet 2012.

Pour plus d’informations, voir:

http://www.consilium.europa.eu/uedocs/cms_data/docs/pressdata/fr/lsa/131197.pdf