• Accueil >
  •   Travaux
  • News
  • Doute des parlementaires sur la réelle volonté du Conseil de créer la garantie pour les jeunes.

Doute des parlementaires sur la réelle volonté du Conseil de créer la garantie pour les jeunes.

Suite à une réunion interinstitutionnelle sur le Fonds social européen (FSE), tenue le 6 mai 2013, les eurodéputés commencent à montrer des signes de doute sur la volonté des Etats membres de mettre en place un mécanisme de garantie pour la jeunesse. En effet, à l’issue de cette réunion, une divergence est apparue concernant l’articulation entre cette garantie et l’initiative pour l’emploi des jeunes. Elisabeth Morin-Chartier (PPE, France), représentant le Parlement européen lors de cette rencontre, s’est montrée sceptique quant à la position du Conseil et craint que la proposition de garantie ne soit en fait qu’« un affichage politique ». Alors que les eurodéputés souhaitent que la garantie soit intégrée dans le corps du texte législatif de l’initiative pour l’emploi des jeunes, les propositions du Conseil sont, d’après les eurodéputés, très confuses. Deux autres points sont également en cours de discussion et encore non-résolus : l’élargissement du champ d’application de la garantie aux jeunes diplômés de moins de 30 ans et l’ajout de deux axes thématiques supplémentaires aux quatre déjà existant et délimitant les missions du FSE.

Pour plus d’informations, voir:

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-%2f%2fEP%2f%2fTEXT%2bIM-PRESS%2b20130422IPR07519%2b0%2bDOC%2bXML%2bV0%2f%2fFR&language=FR