Austerity policies in Europe – bad for health

Austerity policies in Europe – bad for health, Helmut Brand, Nicole Rosenkötter, Timo Clemens, Kai Michelsen, BMJ, 13 juin 2013.

Dans un article publié le 13 juin dernier, des chercheurs de l’université de Maastricht se penchent sur l’effet des mesures d’austérité sur les politiques de santé en Europe.

Ils rappellent que les politiques d’austérité mises en place après la crise financière ont eu des conséquences néfastes sur les déterminants sociaux de la santé en Europe, notamment le recul des salaires, la progression du chômage, la réduction des fonds pour l’éducation et l’augmentation des impôts. Les coupes budgétaires ont aggravé cette tension sur les politiques de santé, particulièrement importante dans les pays gravement touchés par la crise comme la Grèce, le Portugal et l’Espagne. Or, ce sont ces pays même qui connaissent le plus de problèmes de santé, ce qui conduit à s’interroger sur l’efficacité des mesures d’austérité à long terme.

Si les chercheurs ne nient pas la nécessité d’améliorer l’efficacité des systèmes de santé, ils affirment que de telles réformes ne doivent pas être menées au détriment des besoins des populations. Ils appellent les gouvernements à respecter les valeurs promues par la Charte de Tallinn signée en 2008 par les Etats membres du Bureau régional pour l’Europe de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Ils ajoutent que des systèmes de protection sociale performants et accessibles peuvent contrer les effets de la crise financière à long terme. Pour cela, les gouvernements nationaux ont besoin de données précises et actualisées sur les effets des politiques de santé, tandis que l’Europe doit assurer une bonne gouvernance de la politique de santé en traitant cette problématique de manière transversale.

Pour plus d’informations :

http://www.bmj.com/content/346/bmj.f3716?etoc