Réformes financières, progrès ou régénérescence

« Réformes financières, progrès ou régénérescence », Questions d’Europe n°286, Fondation Robert Schuman, 15 juillet 2013.

Cette étude de la Fondation Robert Schuman porte sur les réformes engagées après le début de la crise, en 2008, dans le domaine financier. Elle fait un état des lieux des nouvelles réglementations et orientations mises en place, accompagnant les politiques budgétaires et monétaires destinées à soutenir et assainir l’économie et faire face aux déséquilibres. Les auteurs constatent qu’on n’assiste pas à une remise en cause fondamentale de la nature et des racines intellectuelles des dispositifs mis en place, mais davantage à des superpositions de dispositions tâchant de répondre aux différents problèmes identifiés. En outre, les réponses institutionnelles et politiques à ces défis ont généralement abouti à une complexification croissante des règles en place. Par conséquent, ils se demandent si les solutions développées constituent réellement une solution à la crise. Pour eux, les problèmes qu’ils identifient dans les réponses apportées à celle-ci font naître la crainte de l’immobilisme politique, qui lui-même pourrait avoir des conséquences structurelles très importantes : « la dégénérescence du système économique occidental ».

Pour plus d’informations:

http://www.robert-schuman.eu/fr/questions-d-europe/0286-reformes-financieres-progres-ou-degenerescence