Appel d’Oxfam à abandonner les mesures d’austérité.

C’est le message clé transmis par Oxfam, confédération internationale d’ONG impliquées dans la lutte contre la pauvreté, aux ministres de l’Economie et des Finances, réunis les 13 et 14 septembre à Vilnius (Lituanie). Dans un rapport publié le 11 septembre, Oxfam a en effet appelé les ministres à abandonner la voie de l’austérité ou bien l’Europe pourrait compter 25 millions de pauvres supplémentaires en 2025, soit l’équivalent de la population combinée des Pays-Bas et de l’Autriche. Elle précise également que l’Europe pourrait mettre jusqu’à 25 ans pour retrouver un niveau de vie moyen d’avant crise.

L’organisation s’est appuyée notamment sur les calculs de l’Institute for Fiscal Studies de Londres. Le rapport souligne que « les programmes d’austérité ont une ressemblance frappante avec les politiques ruineuses d’ajustement structurel imposées à l’Amérique latine, l’Asie du Sud-Est et l’Afrique subsaharienne dans les années 1980 et 1990. (…) Ces exemples montrent non seulement que les politiques d’ajustement structurel ne sont pas efficaces pour mettre fin à la crise, mais également qu’elles ont des effets négatifs à long terme sur la pauvreté et les inégalités. »

Oxfam plaide pour un nouveau modèle économique et social qui « investit dans les gens, renforce la démocratie et poursuit une fiscalité équitable». Elle recommande, entre autres, d’aborder le problème de la dette publique à travers un processus d’arbitrage transparent, qui pourrait inclure une restructuration de la dette ou son annulation. Elle appelle également à prendre en compte les failles profondes du système financier, mis en lumière par la crise économique.

Pour plus d’informations, voir:

http://www.oxfam.org/fr/pressroom/pressrelease/2013-09-12/poursuite-austerite-risque-creer-25-millions-pauvres-europe