Les impôts sur les salaires

OCDE(2013), Les impôts sur les salaires 2013, éditions OCDE, 587 p. 

Cette publication traite de l’impôt sur le revenu, des cotisations à la sécurité sociale versées par les salariés, des taxes sur les salaires versés par les employeurs et des prestations versées en espèce aux familles en emploi. L’OCDE souligne que la charge fiscale n’a cessé d’augmenter en 2012, des hausses étant enregistrées dans 19 des 34 pays concernés par le rapport. Une telle augmentation est expliquée par une évolution des charges patronales notamment dans des pays comme la Pologne (+1.2%), la Slovaquie (+ 0.8%) et les Pays Bas (+ 0.6%) et par un  plus grand prélèvement sur les personnes physiques notamment en Espagne (+1.4%) et en Australie (+0.6%). Inversement, la baisse de la charge fiscale dans certains pays comme le Portugal est expliquée par la baisse des impôts sur le revenu. L’étude affirme aussi qu’en général, le système fiscal est plus favorable aux familles avec enfants qu’aux célibataires notamment au Luxembourg, Allemagne, Irlande, République Tchèque, Slovaquie et Hongrie. La pression fiscale a été particulièrement lourde pour les travailleurs célibataires en France, Belgique, Allemagne et en Hongrie contrairement à la faible pression au Chili, Nouvelle Zélande et Israël. Les familles, elles, sont plus affectées par la fiscalité en France, en Belgique et en Grèce. Enfin, certaines mesures comme les prestations en espèces versées aux familles avec enfants augmentent la progressivité de l’impôt tandis que d’autres, comme les cotisations sociales, présentent un caractère plus régressif pour les tranches les plus aisées.

Pour plus d’informations:

http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/taxation/les-impots-sur-les-salaires-2013_tax_wages-2013-fr#page1