Comparative efficiency of health systems, corrected for selected lifestyle factors

Comparative efficiency of health systems, corrected for selected lifestyle factors, Union européenne, 2015, 156 p.

Cette étude, réalisée par RIVM et commanditée par la Commission européenne, a porté sur les 28 Etats membres de l’UE ainsi que la Norvège et l’Islande. Elle s’est attachée à comparer les systèmes de santé tout en tenant compte des différences de conditions de vie des populations et de leur effet sur l’efficacité de ces systèmes. Le rapport observe une corrélation positive entre les modes de vie, qui varient selon les pays, et l’état de santé, l’utilisation des soins de santé et l’espérance de vie. Pour analyser plus précisément la nature de l’impact des modes de vie sur l’efficacité des systèmes de santé, l’étude s’est intéressée séparément à leur impact sur les dépenses de santé et sur l’état de santé. Elle a ensuite étudié l’impact des changements de modes de vie sur la mortalité et le handicap en fonction de l’âge et du sexe. Enfin, elle a analysé l’impact de différents scénarios de modification des modes de vie sur l’efficacité des systèmes de santé afin de déterminer l’impact de ces différences sur l’efficacité des systèmes de santé dans les différents Etats membres.

Enfin, l’étude montre que si des modes de vies plus sains ont un impact positif sur l’état de santé, ils ne contribuent pas nécessairement à la réduction des coûts.

Pour plus d’informations, voir :

http://ec.europa.eu/health/systems_performance_assessment/docs/2015_maceli_report_en.pdf