Débat sur la relocalisation de l’Agence européenne des médicaments.

Débat sur la relocalisation de l’Agence européenne des médicaments.

Alors que le début des négociations sur le Brexit approche à grands pas, la relocalisation de l’Agence européenne du médicament (EMA) – dont le siège est actuellement à Londres – fait l’objet de toutes les attentions. La procédure de relocalisation pourrait être lancée dès l’activation de l’article 50 du Traité sur l’Union européenne par le Royaume-Uni. A partir de ce moment-là, le Conseil devra définir quelle sera la prochaine ville d’accueil.

Cette relocalisation soulève d’importants enjeux, notamment économiques. En effet, l’EMA représente à elle-seule 900 emplois, un point important en termes de développement local.

D’ores et déjà, huit Etats membres ont exprimé leur intérêt pour accueillir l’EMA sur leur territoire : l’Allemagne, la Croatie, le Danemark, la France, la Grèce, l’Italie, l’Irlande et la Suède.

Pour plus d’informations, voir :

http://www.government.se/press-releases/2016/12/swedish-campaign-for-relocation-of-the-european-medicines-agency-from-the-uk-to-sweden/

et :https://www.grandlyon.com/fileadmin/user_upload/media/pdf/espace-presse/cp/2016/20161004_cp_wauquiez-collomb-candidature-accueil-agence-europenne-medicament.pdf

Pour consulter le REIF Info n°273: