• Accueil >
  •   Travaux
  • News
  • Discours sur l’état de l’Union européenne 2017 du Président de la Commission européenne.

Discours sur l’état de l’Union européenne 2017 du Président de la Commission européenne.

Le 13 septembre 2017, Jean-Claude Juncker, Président de l’exécutif européen, a prononcé en session plénière au Parlement européen son 3ème discours sur l’état de l’Union, présentant les priorités politiques de la Commission européenne jusqu’en juin 2019, date des élections européennes. Une Feuille de route pour une Union plus unie, plus forte et plus démocratique ainsi qu’une lettre d’intention à l’adresse du Président du Parlement européen, Antonio Tajani et de la Présidence tournante estonienne de l’UE viennent détailler le train de mesures législatives et non législatives qui seront mises en place dès maintenant et dans la perspective de 2025. Un Conseil européen extraordinaire pour adopter à l’unanimité la décision finale sur l’avenir de l’Europe (sur la base d’un des cinq scenarios présentés dans le Livre blanc sur l’avenir de l’UE) est prévu le 30 mars 2019 à Sibiu en Roumanie, date prévue du Brexit.  En parallèle, sont prévus des débats et dialogues citoyens sur l’avenir de l’Europe jusqu’en juin 2019. Parmi les mesures d’intérêt pour la sécurité sociale française annoncé par Jean-Claude Juncker, on notera :

  • « L’adoption  rapide  par  les  co-législateurs  des  propositions  sur  la  réforme  de  la  directive  concernant  le  détachement  de  travailleurs,  établissant  le  principe  d’un  salaire  égal pour  un  travail égal sur un même lieu, ainsi que sur la modernisation des règles en matière de coordination des systèmes de sécurité sociale, garantissant notamment le respect du principe «à cotisations égales, prestations égales» dans des circonstances identiques »,
  • « Une proposition visant à créer une Autorité européenne du travail afin de renforcer à tous les niveaux la coopération entre les autorités du marché du travail et de mieux gérer les situations transfrontières, ainsi que d’autres initiatives en faveur d’une mobilité équitable, telles que celle concernant le numéro de sécurité sociale européen »,
  • « Une initiative sur l’accès des travailleurs atypiques et des travailleurs indépendants à la protection sociale et l’adoption rapide par les co-législateurs de la proposition sur l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée »,
  • « La proclamation, par les institutions de l’UE, du socle européen des droits sociaux, à l’occasion du sommet social de Göteborg le 17 novembre 2017 »
  • la transformation du mécanisme européen de stabilité en un Fonds monétaire européen, la création, dans le budget de l’UE, d’une ligne budgétaire consacrée à la zone euro et prévoyant, entre autres, une fonction de stabilisation », à préciser par la suite.

Enfin, le programme de travail de la Commission européenne pour 2018 devrait être adopté en octobre-novembre prochain.

Pour plus d’informations, voir :

https://ec.europa.eu/commission/state-union-2017_fr

Pour consulter le REIF Info numéro 284: