Première réunion entre l’Agence européenne du médicament et les payeurs.

Le 19 septembre 2017, l’Agence européenne du médicament (EMA) a accueilli les associations européennes représentant les payeurs et certains de leurs membres, les caisses d’assurance maladie et mutuelles à but non lucratif des Etats membres de l’UE, pour une première réunion EMA-payeurs destinée à identifier des domaines et des moyens de coopération. Particulièrement, la Plateforme européenne de protection sociale (ESIP), , son comité d’évaluation des médicaments (MEDEV), le Mécanisme coordonné d’accès aux médicaments orphelins (MOCA) et l’Association internationale de la mutualité (AIM) étaient représentés. Derrière cette volonté de coopération rapprochée, l’objectif d’améliorer durablement l’accès aux médicaments a constitué le fil rouge des interventions et échanges. L’EMA constituant le point d’entrée des médicaments sur le marché et les payeurs publics permettant leur accès au patient, ils représentent deux étapes à franchir par l’industrie pharmaceutique pour réellement commercialiser leurs produits. Or chaque étape (autorisation de mise sur le marché et admission au remboursement) requiert des informations différentes, les unes portant sur l’efficacité et la sécurité, les autres sur l’efficacité relative des médicaments afin de démontrer la valeur ajoutée thérapeutique. Echanger davantage sur le sujet pourrait permettre aux développeurs de médicaments de mieux s’organiser afin de raccourcir le délai dans lequel le médicament est réellement accessible au patient. Ainsi, les échanges ont porté sur le dialogue précoce entre les payeurs et l’industrie avec l’exemple du MOCA, les échanges d’informations entre l’EMA et les payeurs aux fins d’analyse prospective (« Horizon scanning »), les pratiques de l’EMA et les besoins des payeurs en matière d’indication et d’étiquetage, ou encore la notion de « besoin médical non couvert » utilisé notamment afin de délivrer des autorisations de mise sur le marché conditionnelle ou encore comme critère d’admission des industriels à des programmes de l’EMA tels que PRIME ou Adaptive pathways. La réunion a permis d’identifier des domaines de coopération dans lesquels les échanges seront approfondis entre l’EMA et les payeurs.

Pour plus d’informations, voir :

http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/news_and_events/news/2017/09/news_detail_002815.jsp&mid=WC0b01ac058004d5c1

Pour consulter le REIF Info numéro 285: