Résultats du Conseil EPSCO d’octobre 2019.

Le 24 octobre s’est tenu le Conseil des ministres de l’UE en charge de l’économie, des affaires sociales et de la protection des consommateurs (EPSCO). Grand enjeu de la Présidence finlandaise, les ministres ont adopté des conclusions relatives à l’économie de bien–être qui proposent un changement de paradigme dans les priorités de l’UE. Le bien-être des citoyens européens devient prioritaire à la croissance économique.

Ils ont également discuté de la lutte contre les discriminations, alors que qu’un nouvel Eurobaromètre vient d’être publié sur le sujet et que le projet de directive « anti-discrimination » est bloqué depuis 2008, notamment en raison de l’obligation d’un vote à l’unanimité au Conseil. Point à mettre en parallèle de la présentation de la proposition de la Commission pour utiliser le mécanisme des clauses passerelles pour passer à un vote à la majorité qualifiée dans le domaine de la protection sociale et de la lutte contre les discriminations.

L’enjeu de l’investissement dans le capital humain dans un mode du travail en mutation a également été central lors de cette réunion qui a permis adopter des conclusions pour la promotion de la déclaration du centenaire de l’Organisation internationale du travail (OIT) pour l’avenir du travail et qui a permis de débattre des moyens pour « Faire coïncider les compétences et les besoins du marché du travail » via une approche stratégique de l’apprentissage continu tout au long de la vie.

Pour plus d’informations, voir :

https://www.consilium.europa.eu/fr/meetings/epsco/2019/10/24/