Approches coordonnées et outils communs, la valeur ajoutée de l’UE.

Aujourd’hui, lundi 15 juin 2020, l’ouverture des frontières intérieures dans l’Espace Schengen est redevenue la norme! Les Etats membres ont suivi les recommandations de la Commission pour une levée coordonnée des contrôles aux frontières intérieures. La Commission préconise de prolonger jusqu’au 30 juin les restrictions applicables pour les déplacements depuis les pays tiers vers l’UE en organisant une levée partielle et progressive des barrières.

Cette réouverture du territoire de l’UE aux citoyens et résidents européens marque une étape importante dans le “retour à la normale” après les mois de confinement et de restrictions.

Ces lignes directrices de l’UE sont associées à des outils pratiques. Simultanément à l’ouverture effective des frontières intérieures, la Commission a lancé la plateforme “Re-open EU” qui rassemble sur un même site l’ensemble des informations à connaître avant de se déplacer dans un autre Etat de l’UE (en matière de voyage telles que les conditions d’entrée sur le territoire; en matière de services, pour les possibilités d’hébergement ou de restauration; en matière de santé et de sécurité pour connaître les zones à risque, les mesures barrières obligatoires, etc.).

La Commission a aussi mis au point avec les Etats membres une approche commune pour accompagner les autorités nationales dans le développement d’applications numériques de suivi de la pandémie afin notamment qu’elles respectent les droits essentiels des citoyens notamment en matière de protection des données. Ces mesures sont une illustration des réussites de l’action de l’UE: l’UE a une réelle valeur ajoutée à l’action purement nationale lorsqu’il s’agit de trouver des solutions à des crises et des enjeux paneuropéens. Ces solutions ne sont bien sûres par le seul fait des institutions et instances de l’UE, elles tirent parti aussi des pratiques et des expertises aux niveaux national, régional ou local, mais aussi institutionnel comme associatif, dans les secteurs public comme privé.

L’UE est alors essentielle en tant que creuset pour recueillir ces idées et en tant que caisse de résonance pour les diffuser et les mettre en œuvre. Tandis qu’on pense déjà à l’après et alors qu’il faudra tirer les leçons de la

pandémie voire tirer parti de cette crise exceptionnelle pour réfléchir à un nouveau paradigme pour nos sociétés, l’UE s’inscrit comme le niveau pertinent pour impulser et coordonner une réponse commune aux défis auxquels doivent ou devront faire face l’ensemble des Européens.

Télécharger le REIF Info 343.