Le 16 juillet 2019, le Parlement européen a accepté la proposition du Conseil pour le poste de Président de la prochaine Commission européenne. Ce sera MADAME Ursula von der Leyen. Soutenue par les anciens groupes traditionnellement majoritaires au Parlement européen, elle n’a cependant pas réussi à gagner les voix des Verts, nouvelle force sur laquelle compter pour cette législature. Si elle a fait montre d’un réel esprit « pro-Europe »,  le « New deal » vert qu’elle propose manque trop de contenu pour que le groupe lui accorde son vote.

Les socialistes et démocrates ont été plus cléments en lui accordant leur soutien, sous réserve de la mise en œuvre des promesses faites par l’ancienne ministre de la Défense allemande en matière sociale: salaire minimum, système européen de réassurance chômage, taxation des grandes entreprises technologiques, flexibilité dans le Pacte de stabilité et de croissance, création d’une garantie européenne pour l’enfance et égalité des genres.

L’importance de ces deux dimensions, pour les citoyens tout d’abord mais aussi pour l’économie, si c’est cela qui importe, n’est plus à démontrer. Les conclusions de la Commission dans son édition 2019 sur l’évolution de l’emploi et de la situation sociale dans l’UE en sont une preuve.

Il sera donc nécessaire pour la Présidente et son futur collège de mettre en œuvre un programme en ce sens : une approche holistique pour faire face aux défis actuels de la mondialisation, du changement climatique, du vieillissement de la population, de la transformation du travail, de la lutte contre les inégalités sociales. A défaut, Verts et Socialistes l’ont prévenu, elle n’obtiendra pas les majorités nécessaires à la mise en œuvre de son programme !

Nous devons encore attendre la constitution de son équipe avant de connaître quel sera les ambitions de la nouvelle Commission. A ce jour, plusieurs candidats

proposés par les Etats membres ont déjà été acceptés par la Présidente : 11 hommes et 8 femmes. Il reste 8 places au collège des commissaires, soit 2 hommes et 6 femmes pour garantir la parité.

Téléchargez le REIF Info 324