« Hyvää joulua 2019» et « Sretna nova godina 2020 » (1)

Alors que 2019 s’achève, le dernier Conseil EPSCO donne la teneur des avancées obtenues en matière de politiques sociales mais aussi des prochaines priorités à l’agenda de la Présidence croate du Conseil et au programme de travail de la nouvelle Commission.

Concernant le Conseil, la Présidence finlandaise a marqué le semestre par son engagement fort en faveur de l’égalité, particulièrement l’égalité entre les genres (plusieurs conférences de haut-niveau et adoption de conclusions sur le sujet, voir infra).

Le message clef de la Présidence a clairement été celui de mettre l’humain au centre des préoccupations : la notion d’économie du bien-être représente cet idéal.  Mais quelle en sera la concrétisation pratique ? En effet, une avancée tangible aurait été la conclusion du dossier relatif à la coordination des systèmes de sécurité sociale. Dossier technique, certes, mais dont les enjeux sont très concrets pour les citoyens européens faisant ou souhaitant faire usage de leur liberté de circulation !

Du côté de la Commission, le Commissaire Nicolas Schmit s’est exprimé le 10 décembre devant les ministres EPSCO pour tracer les lignes forces de son portefeuille « Emploi », récemment complété du volet « Droits sociaux », en référence certainement à sa mission de « finaliser » la mise en œuvre du socle européen des droits sociaux.

Rappelant son engagement devant le Comité des Régions en début de mois, il prévoit rapidement de proposer un cadre pour des salaires minimum dans tous les Etats membres et d’améliorer les conditions de travail des travailleurs de plateforme, mais également une garantie pour les enfants et un système de réassurance-chômage. Attendons les propositions détaillées.

En écho avec l’économie du bien-être, l’annonce du « Pacte vert pour l’Europe » s’engage dans cette même approche holistique selon laquelle économie, écologie et politique sociale (l’humain) sont intimement liées et ne peuvent être source de croissance durable qu’à la condition d’être pensées ensemble.

Ambitieux programme ! Reste la question de son financement, alors que les négociations sur le budget s’enlisent…

Nous souhaitons d’ores et déjà bon courage à la Croatie qui assurera la Présidence du Conseil à partir du 1er janvier 2020 !

(1)Joyeux Noël 2019 et bonne année 2020, en finnois et croate dans le texte.

Téléchargez le REIF Info 332