L’Europe ne peut pas tout faire mais sans l’Europe, on ne peut rien faire !

Selon l’Eurobaromètre du Parlement européen de juillet 2018, le soutien des citoyens européens à un renforcement de l’Europe sociale et de la santé ne cesse de croître. Il atteint désormais 69%. Si l’exercice sondagier peut être sujet à caution et pose la question de la représentatitivité du panel de citoyens européens répondant à ces questions, il peut donner cependant une bonne indication d’une demande réelle des électeurs pour une protection européenne contre les risques sociaux.
Cet élément positif ne doit cependant pas laisser penser que l’Union européenne peut tout faire et qu’elle aurait compétence sur toutes les politiques publiques. Il ne faut pas tout promettre aux citoyens. C’est d’ailleurs en permettant aux citoyens européens de mieux identifier ce que peut et ne peut pas faire l’Europe, qu’ils sauront mieux faire la part des choses, entre ce qui relève de l’Union européenne, de l’Etat et du local.
Gageons que les candidats(es) aux élections européennes de mai prochain gardent cela en tête et ne promettent pas l’impossible au risque d’augmenter le désarroi des électeurs. La campagne, elle, est bel et bien lancée. Le Parti Populaire européen (centre droit) a désigné son candidat chef de file, Manfred Weber, eurodéputé allemand de l’Union chrétienne sociale (CSU) et l’Alliance des Libéraux et Démocrates européens (ALDE) a fait savoir qu’elle souhaitait également présenter son propre candidat(e) : ,jà la tête du futur exécutif européen. Si les couteaux sont affûtés pour les prochaines élections, le couple franco-allemand, lui, vit une nouvelle embellie.
Preuve en sont les derniers évènements, marqués par une unité franco-allemande ostensiblement affichée à l’occasion de la commémoration du 11 novembre et le soutien d’Angela Merkel à la proposition française de mettre sur pied une armée européenne… Europe first !
Le slogan est d’autant plus d’actualité que le projet d’accord de retrait négocié le 14 novembre dans le cadre du Brexit devrait donner beaucoup moins l’envie à certains partenaires européens de tenter l’aventure de l’isolement…

Téléchargez le REIF Info 309