Quand la Covid rebat les cartes…

Depuis des mois maintenant l’actualité tourne autour de la pandémie et de ses conséquences, sur la santé, sur la vie quotidienne, sur l’économie, sur le travail, sur l’environnement…. Nous nous trouvons tous dans une nouvelle réalité qui n’est pas encore stabilisée puisque la Commission et certains Etats membres envisagent déjà une deuxième vague et que la relance n’est pas encore amorcée.

La crise Covid a redistribué les cartes et l’UE entend bien se donner les moyens d’en tirer le meilleur. Elle a pour cela fait usage des outils qu’elle avait déjà en main (adaptation prolongée des règles sur les aides d’Etat, marchés conjoints sur les équipements médicaux, lignes directrices sur la mobilité intra-européenne, etc.) mais en a aussi créé de nouveaux (le programme SURE par exemple (1)). La nouvelle donne a aussi forcé certaines décisions : l’adoption par le Conseil extraordinaire du futur budget de l’UE comprenant un fonds de relance de 750 milliards d’euros comprenant un mécanisme de mutualisation de la dette des Etats membres, une proposition impossible à concevoir avant la Covid. Historique, a dit la Présidente Van den Leyen. Et en effet, bien qu’imparfait sur certains aspects, cet accord est conséquent et semble prendre la mesure des enjeux pour l’UE en tant que projet politique et communauté d’États membres solidaires.

La crise a aussi posé une lumière crue sur certaines situations précédemment largement négligées: l’indispensable travail des saisonniers pour les économies des pays d’accueil mais aussi la précarité de leurs conditions de travail, l’irremplaçable travail de tous les professionnels de santé et des aidants formels et informels, la matérialisation de la dépendance européenne aux industries de certaines pays tiers (la Chine en première ligne) et la nécessité de réinvestir dans certaines industries stratégiques en Europe.

Cette nouvelle réalité est ainsi une opportunité formidable pour donner corps à l’Europe du futur, une Europe en adéquation avec l’ère numérique et qui accomplit l’indispensable transition écologique et la justice sociale.

Un nouveau jeu est donc sur la table, un jeu dont les règles clef sont collaboration et solidarité : on laisse “la bataille” et on essaie la pléthore de nouveaux jeux collaboratifs avec lequel ce n’est qu’ensemble que l’on gagne!

(1) Voir REIF-Infos précédents

Télécharger le REIF Info 345