Amélioration des taux d’utilisation des congés paternité et parental par les pères.

Dans le cadre des propositions de la Commission européenne pour favoriser l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle des parents, l’Agence européenne pour l’amélioration des conditions de vie et de travail (Eurofound), a publié une étude présentant les données actualisées sur l’utilisation par les pères des dispositifs nationaux concernant les congés paternité et parental.

L’étude montre une augmentation du nombre de pères profitant du congé de paternité mais une sous-utilisation des dispositifs de congé parental par ceux-ci.

Elle identifie également les Etats membres qui devront s’adapter aux futures règles de la Directive sur l’équilibre vie privée et vie professionnelle (10 jours de congé de paternité et au moins deux mois de congé parental non transférables pour chaque parent). Elle note que depuis 2018 tous les Etats membres prévoient des congés rémunérés. Cependant, ces congés sont encore dans certains cas des droits familiaux et non des droits individuels, les pères devant parfois obtenir l’autorisation de la mère pour se voir transférer une partie du congé parental. Par ailleurs, le congé paternité étant généralement bien compensé, le congé parental l’est souvent moins bien, avec des taux de remplacement entre 80 et 100% seulement dans 1/3 des Etats et à des conditions supplémentaires et/ou pour une période plus courte.

Enfin le rapport note que la proportion des pères prenant ces congés est en hausse dans plusieurs pays (Autriche, Estonie,, Finlande, Allemagne, Italie, Lituanie, Portugal). Mais il reste encore faible dans de nombreux Etats membres (Bulgarie, Croatie, Hongrie, République tchèque, Roumanie).

Pour plus d’informations, voir :

https://www.eurofound.europa.eu/publications/customised-report/2019/parental-and-paternity-leave-uptake-by-fathers