Un retraité sur sept à risque de pauvreté dans l’UE.

C’est le ratio calculé pour 2017 par l’Institut de statistiques européen Eurostat. Le taux de retraité à risque de pauvreté atteint ainsi 14,2%, en hausse par rapport aux 12,6% de 2013.

Dans la plupart des Etats membres, le taux s’établit entre 10 et 25%. Les taux dépassent les 30% en Estonie (46 %), Lettonie (44 %), Lituanie (37 %) et Bulgarie (32 %). Les taux les plus bas se trouvent en France (7%), Slovaquie (8%), Danemark, Hongrie et Luxembourg (9%).

Une perspective de genre est aussi notable : entre 2010 et 2017, la proportion des femmes retraitées à risque de pauvreté s’établissait entre 2 et 3 points de pourcentage supérieur à celle des retraités hommes. Cette proportion est plus de 10 points de pourcentage supérieur en Estonie (+19 points), Lituanie (+16 points), Bulgarie et Lettonie (+ 15 points). Inversement, Malte (+ 5 points), l’Espagne (+2 points), Italie et Danemark (1 point) connaissent une proportion plus élevée d’hommes retraités à risque de pauvreté.

Pour plus d’informations, voir :

https://ec.europa.eu/eurostat/web/products-eurostat-news/-/DDN-20190115-1?inheritRedirect=true&redirect=%2Feurostat%2F