Lancement officiel de l’Autorité européenne du Travail.

Le 16 octobre, Jean-Claude Juncker a officiellement lancé l’Autorité́ européenne du Travail (AET). L’AET a pour objectifs de faciliter l’accès à l’information et aux services dans le domaine de la mobilité transfrontalière, de renforcer la coopération entre les administrations nationales, de jouer un rôle de médiation des différends entre les administrations nationales et de soutenir la lutte contre le travail non déclaré́. Le conseil d’administration de l’Autorité s’est réuni pour la première fois le 17 octobre. En amont, la Confédération européenne des Syndicats (CES) et la Fédération européenne des travailleurs du bâtiment et du bois (FETBB) ont publié le 15 octobre les détails de neuf affaires pouvant être qualifiées d’abus dont des travailleurs détachés auraient été victimes et qui ont été envoyées à l’AET pour éventuelle enquête et demande de coordination d’une inspection conjointe et concertée. La seconde réunion du Conseil d’Administration de l’AET aura lieu début décembre et devrait adopter son programme de travail 2020. L’Autorité́, qui sera basée à Bratislava (Slovaquie) en 2021, devrait fonctionner en pleine capacité́ en 2024.

Pour plus d’informations, voir :

https://europa.eu/rapid/press-release_IP-19-6063_fr.htm