Le Comité économique et social européen (CESE) a publié, le 19 octobre 2018, un avis sur le programme financier de la Commission européenne « pour une Europe numérique », destiné à développer le marché unique numérique de l’UE ainsi que sa compétitivité dans ce domaine sur la scène mondiale. L’avis de Norbert Kluge et Ulrich Samm, adopté en session plénière du CESE, accueille favorablement la proposition de la Commission européenne, mais l’enjoint à accorder davantage d’attention aux considérations sociales. En effet, le développement du numérique doit s’accompagner de mesures destinées à rendre la numérisation inclusive et répartir équitablement les bénéfices du numérique, tout en garantissant que les personnes demeurent propriétaires de leurs données. L’avis du CESE soutient également la position du Parlement européen qui demande l’augmentation du budget dédié à promouvoir le développement de compétences en matière numérique. Le comité salue l’importance donnée à la recherche et au développement et propose « d’intensifier le dialogue entre les chercheurs, les partenaires sociaux et les organisations de la société civile ». Enfin, il met l’accent sur l’importance d’un haut niveau d’éthique dans toutes les actions entreprises et notamment en matière d’intelligence artificielle. Dans ce domaine, les questions de la responsabilité, de la protection des données, de la protection des travailleurs et des consommateurs doivent être traitées sur le plan législatif.

Pour plus d’informations, voir :

https://www.eesc.europa.eu/en/news-media/news/eesc-warns-commission-digitalisation-must-be-inclusive