Lancement de l’Association des applications de chaines de blocs de confiance.

Le 3 avril 2019, l’Association des applications de chaines de blocs de confiance (Association of Trusted Blockchain Applications – INATBA) a tenu sa réunion inaugurale à Bruxelles. Pour la Commissaire au numérique, Mariya Gabriel, la technologie offre la possibilité d’améliorer la confiance dans / la sécurité des services numériques. INATBA aura pour objectifs de promouvoir un modèle international transparent et inclusif de gouvernance concernant la chaine de blocs et autres technologies de registre distribué, soutenir l’adoption d’orientations sectorielles ainsi que sur l’interopérabilité et d’établir le dialogue avec les autorités publiques et les régulateurs au niveau mondial. L’association est composée de 105 membres fondateurs dont en Europe, l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la France, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, le Liechtenstein, la Lituanie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, la République tchèque, le Royaume-Uni, la Slovaquie, la Suisse et la Turquie. La Banque mondiale, l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), la banque européenne d’investissement (BEI) ou encore l’UNICEF ont rejoint le conseil gouvernemental de l’INATBA.

Le lancement de l’INATBA s’inscrit dans la continuité de la mise en place par la Commission européen d’un partenariat européen sur la chaine de blocs, visant à la mise en place d’une infrastructure de services de chaine de blocs soutenant la fourniture de services publics numériques transfrontaliers répondant aux normes de sécurité et de respect de la vie privée les plus élevées, ainsi que de l’observatoire et du forum de l’UE sur la chaine de blocs.  

Pour plus d’informations, voir :https://ec.europa.eu/digital-single-market/en/blogposts/meeting-global-blockchain-challenge