La Commission européenne a proposé, le 6 juin 2018, son tout premier programme numérique pour l’UE. Intitulé Digital Europe, il prévoit une enveloppe de 9,2 milliards d’euros afin de répondre aux défis dans cinq domaines spécifiques : le calcul à haute performance, avec une enveloppe de 2,7 milliards destinés à favoriser un recours plus large à cette technologie dans les secteurs des soins de santé, des énergies renouvelables ou encore de la cybersécurité ; l’intelligence artificielle (IA), avec 2,5 milliards d’euros censés permettre  aux pouvoirs publics et aux entreprises un meilleur accès aux installations d’essai et d’expérimentation d’IA dans les États membres ainsi que la mise en place de « bibliothèques européennes » communes d’algorithmes qui seraient accessibles à tous, de plateformes ouvertes et d’espaces communs de données pour l’intelligence artificielle à disposition au sein de l’UE dans des pôles d’innovation numérique ; la cybersécurité et la confiance, avec une enveloppe de 2 milliards d’euros devant permettre notamment « le financement d’équipements et d’infrastructures de pointe en matière de cybersécurité, ainsi [que] le développement des compétences et des connaissances nécessaires » ; les compétences numériques, pour lesquelles 700 millions d’euros seraient débloqués pour financer des cours de formation à court et à long terme ainsi que des stages ; l’utilisation des technologies numériques dans tous les secteurs de l’économie et de la société, avec 1,3 milliards d’euros pour assurer la transformation numérique de l’administration publique et des services publics, notamment au travers de la mise en place de pôles d’innovation numérique, qui feront office de guichets uniques pour les entreprises.

Cette proposition de la Commission européenne doit encore faire l’objet d’une procédure d’adoption formelle par le Conseil et le Parlement européen.

Pour plus d’informations, voir :

http://europa.eu/rapid/press-release_IP-18-4043_fr.htm

et: http://europa.eu/rapid/press-release_SPEECH-18-4090_en.htm