Rapport de la Cour des comptes européenne sur l’impact limité de la Directive sur les soins de santé transfrontaliers.

Publié le 4 juin 2019, le rapport de la Cour des comptes européenne sur les actions de l’UE dans le domaine des soins de santé transfrontaliers démontre que six ans après l’entrée en vigueur de la directive 2011/24/UE du 9 mars 2011, les progrès demeurent faibles. Le flux de prescriptions électroniques se limite à des échanges entre la Finlande et l’Estonie, tandis que les échanges concernant les dossiers médicaux électroniques, concernent seulement le Luxembourg et la République Tchèque. Très peu de patients demandent à être remboursés pour des traitements effectués à l’étranger. Le rapport affirme enfin que la Commission a été trop optimiste quant à la généralisation de l’échange de données sur les patients entre États membres.

Pour plus d’informations, voir : 

https://www.eca.europa.eu/en/Pages/DocItem.aspx?did=49945