Appel de l’OCDE pour une action urgente de lutte contre la résistance aux antibiotiques.

Un nouveau rapport de l’Organisation de développement et de coopération économiques (OCDE) publié le 7 novembre 2018 alerte sur le coût que les complications résultant de la résistance aux antibiotiques pourraient générer en l’absence d’action : jusqu’à 3,5 milliards de dollars par an en moyenne dans les 33 pays concernés par l’étude. L’Europe du Sud est particulièrement touchée en termes de mortalité dans ce domaine, avec en tête l’Italie, la Grèce et le Portugal (en valeur relative). Une stratégie efficace de lutte contre la résistance aux antimicrobiens doit s’articuler autour de cinq piliers : encourager une meilleure hygiène, mettre fin à la surprescription d’antibiotiques, administrer aux patients des tests de diagnostic rapide pour déterminer s’ils sont atteints d’infections virales ou bactériennes, reporter la prescription d’antibiotiques et organiser des campagnes de sensibilisation dans les médias. Le rapport estime que l’éradication de la résistance aux antibiotiques pourrait ne coûter que deux dollars par personne et par an.

Pour plus d’informations, voir :
http://www.oecd.org/newsroom/stopping-antimicrobial-resistance-would-cost-just-usd-2-per-person-a-year.htm