EMA : Rapport sur les réseaux sociaux et les applications de santé.

L’Agence européenne des médicaments (EMA) et le réseau des chefs d’agences du médicament (HMA) ont publié un rapport mettant en évidence l’utilisation qui pouvait être faite, par les régulateurs, des réseaux sociaux et applications de santé et des données ainsi mises à disposition.

Le document détaille les limites des données rendues disponibles sur les médias sociaux (Twitter, Facebook, Inspire…) et via les applications de santé mais estime que les autorités de santé pourraient bénéficier d’une action renforcée sur ces réseaux. Ils pourraient notamment permettre de recueillir une grande quantité de données centrées sur le patient, de détecter précocement certains signaux et soutenir ainsi les activités de pharmacovigilance, ou encore d’atteindre un grand nombre de personnes lors de campagnes de santé publique.

Pour plus d’informations, voir :

https://www.hma.eu/abouthma.html?&L=14