Le 27 juin 2018, douze organisations non gouvernementales œuvrant dans le champ de l’accès aux médicaments et de la santé publique se sont tournées vers la présidence autrichienne de l’UE pour lui demander de placer la question de l’accessibilité des médicaments au sommet des priorités durant son mandat, qui commence au premier juillet 2018. Le prix des médicaments, mais aussi l’adéquation des investissements en recherche et développement pharmaceutiques avec les besoins de santé non couverts font partie des points de vigilance soulevés par les ONG, qui incluent notamment l’ONG française Global Health Advocates ou encore STOPAIDS au Royaume-Uni.

Pour plus d’informations, voir :

http://www.ghadvocates.eu/wp-content/uploads/Letter-to-Austrian-Minister.pdf