Résultats du Conseil EPSCO de décembre 2018 en matière de santé.

Le 7 décembre 2018, les ministres de la santé de l’UE se sont réunis dans le cadre du Conseil Emploi, politique sociale, santé et consommateurs (EPSCO). Ils ont adopté une recommandation sur une coopération renforcée contre les maladies évitables grâce à la vaccination, qui prévoit un certain nombre d’actions concernant notamment les plans de vaccination, la mise en place d’un système d’information européen sur la vaccination, le suivi des bénéfices et des risques de la vaccination et le renforcement de l’approvisionnement en vaccins, ainsi que des activités d’éducation et de communication en lien avec les bénéfices de la vaccination et afin de lutter contre l’anxiété à  propos de la vaccination. Ils ont également tenu un échange de vues sur « la lutte contre l’anxiété à propos de la vaccination au niveau européen et national : défis et possibilités dans un monde numérique ». Les débats ont porté sur l’échange des meilleures pratiques afin d’améliorer la couverture vaccinale, la lutte contre la désinformation sur les vaccins et la vaccination, en particulier sur Internet et les différences entre Etats membres en matière d’anxiété à propos des vaccins.

Par ailleurs, un rapport de progression transmis par la présidence autrichienne concernant la proposition de règlement sur les technologies de santé a permis de faire le point sur l’avancement des travaux du Conseil sur le sujet et notamment le fait que malgré les efforts de la Présidence, aucune approche commune n’a pu être dégagée en raison des divergences trop importantes entre les points de vue des différentes délégations.

La Commission a ensuite présenté son rapport « La santé en bref », publié dans le cadre du deuxième cycle de l’Etat de santé dans l’UE démarré le 22 novembre 2018. Le rapport présente des analyses comparatives de l’état de santé des citoyens de l’UE et de la performance des systèmes de santé.

La directive sur les médicaments falsifiés a également fait l’objet d’un point par la Commission européenne, en vue de son entrée en application en février 2019.

La Présidence roumaine est venue présenter les détails de son programme en ce qui concerne la santé.

Enfin, un échange s’est tenu concernant la mise en œuvre à venir des nouveaux règlements sur les dispositifs médicaux (DM), impulsé par les délégations danoise et espagnole. Ces dernières appellent la Commission à soutenir une mise en œuvre dans les temps des nouveaux règlements et notamment de prioriser la mise en place de la nouvelle base de données Eudamed. Elles demandent également à la Commission de s’assurer que les nouvelles règles sont adaptées aux nouveaux produits hautement avancés et complexes tels que les DM implantables à élution médicamenteuse, les combinaisons DM-logiciel, ou encore les pansements anti-douleur et libérant des produits médicaux combinés avec des dispositifs de mesure assurant un suivi de la guérison.

Pour plus d’informations, voir :

https://www.consilium.europa.eu/fr/meetings/epsco/2018/12/06-07/