D’après Robert Kalcik et Guntram B.Wolff, le Brexit offre une réelle occasion au Parlement européen de réformer l’attribution de ses sièges aux Etats membres. Actuellement, 73 des 751 députés européens sont élus par les citoyens du Royaume-Uni. Par ailleurs, les auteurs reprennent la théorie de l’inégalité de représentation au Parlement européen. Selon eux, le fait qu’il y ait une sous-représentation des grands pays et une sur-représentation des petits pays réduirait la légitimité démocratique du Parlement européen.

C’est dans cette perspective que les deux auteurs explorent différentes options de réformes afin d’aller vers une égalité de représentation et de distribution des sièges pour tous les Etats membres. Ils explorent notamment les options d’une liste transnationale, d’une réduction du nombre de sièges au Parlement européen voire une modification des traités de l’Union européenne.

Pour plus d’informations, voir :

Robert Kalcik, Guntram B. Wolff, Is Brexit and opportunity to reform the European Parliament?, Bruegel, 27 January 2017, 15p.

http://bruegel.org/wp-content/uploads/2017/01/PC-2017_02-Euro-Parl-310117.pdf