Cet ouvrage analyse le problème de la dette et de sa relation avec le pouvoir politique, dans le contexte de la crise de 2007. Adoptant une approche historique, il s’interroge sur l’utilité et l’efficacité de la politique d’austérité, institutionnalisée au travers de mesures de renforcement de la gouvernance économique de l’UE. Pour lui, il manque pour cela un pacte européen de stabilité sociale. La première partie de l’ouvrage porte sur l’histoire de la dette et la façon dont le problème a été traité au fil du temps, afin de mieux comprendre le cheminement ayant conduit à la situation actuelle. L’auteur s’attache ensuite à analyser le cadre réglementaire, la culture, l’idéologie et l’utilisation des instruments politiques mis en place par ce cadre. La troisième partie vise à mettre en évidence les écueils liés au fait de faire correspondre la théorie de la responsabilité de l’Etat avec l’exercice de contrôle. Enfin, l’auteur montre que ces écueils se sont amplifiés avec l’Union monétaire européenne, puis avec la crise de la dette de la zone euro.

Pour plus d’informations, voir :

Kenneth Dyson: States, Debt, & Power. ‘Saints’ & ‘Sinners’ in European History & Integration. Oxford University Press (Great Clarendon Street, Oxford OX2 6DP, UK. 2014, 771 p.

http://ukcatalogue.oup.com/product/9780198714071.do