Ce rapport de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) identifie des manières de réduire le manque d’efficience dans les dépenses de santé, sans pour autant porter atteinte à la performance des systèmes de santé ou à la santé. Il recommande pour cela le respect de deux principes fondamentaux : éliminer les dépenses dans les services et processus dommageables ou sans valeur ajoutée, telles que la chirurgie inutile ; adopter la solution la moins coûteuse lorsque deux alternatives de même valeur existent. Le rapport identifie trois catégories d’inefficience : les soins cliniques inefficients, lorsque les patients ne reçoivent pas les bons soins ; les inefficiences opérationnelles, lorsque les soins pourraient être fournis en mobilisant moins de ressources pour les mêmes bénéfices ; les inefficiences liées à la gouvernance et notamment les procédures administratives superflues.

Pour plus d’informations, voir :

OCDE (2017), Tackling Wasteful Spending on Health, OCDE, 10 janvier 2017, 301 p

http://www.oecd.org/health/tackling-wasteful-spending-on-health-9789264266414-en.htm