Une période charnière

L’Union européenne semble vivre une période charnière en matière sanitaire et sociale en cette fin février et ce début mars 2021.

Cela concerne bien sûr au premier chef la réponse à la pandémie de Covid-19, comme en témoignent les échanges soutenus lors du Conseil européen des 25 et 26 février.

L’Union connaît encore des pénuries et des retards de livraison de vaccins, mais la Commission se veut positive pour le second trimestre. Ursula von der Leyen s’est dite « optimiste » sur son objectif de vacciner 70% de la population adulte de l’UE « d’ici la fin de l’été », à la faveur de la forte augmentation annoncée des livraisons des laboratoires. L’autorisation attendue très prochainement du vaccin Johnson & Johnson par l’Agence européenne du médicament s’inscrit dans cette nouvelle dynamique. 

La problématique des plateformes de travail numériques vient elle aussi d’entrer dans une phase importante, avec le lancement le 24 février de la première phase de consultation des partenaires sociaux européens en vue de protéger les travailleurs concernés.

Autre point de bascule en cours : la publication le 3 mars par la Commission européenne du plan d’action du Socle européen des droits sociaux. Si le texte n’est pas contraignant, en revanche sa portée est loin d’être négligeable. On notera que onze principes sur vingt concernent directement la protection sociale.

La thématique de l’enfant est également au cœur de cette période charnière. Les études d’impact d’une Garantie Enfance ont été présentées et la Commission annonce une recommandation pour le 24 mars, en parallèle de la publication de la Stratégie des droits de l’enfant.

C’est donc avec une certaine impatience que l’on attend ces prochaines étapes décisives !

Télécharger le REIF Info